Le parcours

PARCOURS

Histoire

La Via Ferrata est née dans les Alpes et servait aux troupes militaires italiennes au franchissement des Dolomites pendant la guerre de 1914/1918. En France, l’histoire de la Via Ferrata remonte à 1988. Ces itinéraires rocheux permettent aujourd’hui aux néophytes de découvrir un terrain où évoluent les grimpeurs et de vivre les sensations des alpinistes chevronnés.

Les équipements

equipementUne Via Ferrata est donc un itinéraire sportif en falaise équipé d’une panoplie d’objets métalliques (échelons, palettes, rampes) ou de poutre destinés à faciliter la progression et à optimiser la sécurité des pratiquants. À Marqueyssac, des passages plus aériens en encorbellement sur planches de bois ou même un pont de singe de 9 mètres complètent les aménagements. La Via Ferrata de Marqueyssac a un tracé horizontal et ne demande donc pas de capacités physiques ou techniques particulières. C’est cependant un parcours assez difficile qui nécessite de vaincre l’appréhension du vide et d’être à l’aise pour évoluer en falaise. En effet, même si la hauteur moyenne du parcours est d’une quinzaine de mètres, la sensation de vide est accrue par la situation dominante de la falaise sur la vallée de la Dordogne.

La Via Ferrata de Marqueyssac

Le parcours a été équipé en 2010 par une entreprise spécialisée dans les aménagements et la sécurité en hauteur. L’ouverture au public a été soumise à l’accord d’un bureau de contrôle. Les installations sont en conformité avec les normes européennes et sont vérifiées quotidiennement par nos soins. Deux visites annuelles de contrôle sont effectuées par un organisme de contrôle agréé.

Le site présente donc toutes les garanties de sécurité indispensables à cette activité.

La Via Ferrata de Marqueyssac en chiffres :

ic01
Parcours en falaise
de plus de 200 mètres
ic02
Hauteur moyenne
d’environ 15 mètres
ic03
Durée de l’activité, 45 minutes,
équipement et consignes
de sécurité compris.
ic04
Exposition Sud-Est.



Switch to mobile version